Le pouvoir de Brazzaville qui s'échine à endosser le costume de respectabilité en abusant des oripeaux de langue policée tels: démocratie pluraliste, respect de libertés, dialogue consensuel..., le pouvoir de Brazzaville donc, qui a privatisé les médias et la force publique multiplie des atteintes aux droits de l'Homme. Tous les opposants ont déjà été victimes de harcèlement de la part de ce pouvoir dictatorial: violation des domiciles, arrestation arbitraire, détention illégale, interdiction de voyager...

Depuis le début de ce mois, le Premier secrétaire de l'U.PA.D.S, député et président du groupe parlementaire de ce parti de l'opposition, le camarde Pascal Tsaty Mabiala est la cible des vexations de la part de ce pouvoir tyrannique. En effet, il s'est vu signifier par la police politique, sans notification officielle, le refus d'embarquer à bord d'Air France en direction de l'Europe les 6 et 27 juillet 2015.

Chassez le naturel, il revient au galop. Le pouvoir clanique, prédateur et liberticide du général Président habitué au catalogue des éloges, n'a pas accepté le refus catégorique opposé par l'Union PanAfricaine pour la Démocratie Sociale (U.PA.D.S) et son premier secrétaire de participer aux gueuletons nguirisés du Palais des Plateaux d'une part et de siphonner les richesses nationales en allant à Sibiti en vue de la consécration de sa présidence à vie. De plus, le fait que l'U.PA.D.S ait accepté que le dialogue alternatif organisé par les forces vives puisse se tenir à son siège sis dans le quartier Diata de Brazzaville a renforcé cette haine.

Le dictateur et sa police politique multiplient des provocations qui leur donneraient le prétexte pour provoquer le chaos dans le pays lequel les aiderait à décréter un Etat d'urgence et se pérenniser au pouvoir. Aucun acte, aucune provocation, aucune frustration, aucune humiliation ne viendraient entamer la détermination de l'U.PA.D.S. Au contraire, soucieuse de sauvegarder le climat de paix, l'U.PA.D.S prend à témoin l'opinion nationale et internationale sur les actes à fleur de peau du pouvoir susceptibles d'embraser le pays. Les militants de l'U.PA.D.S en Europe et aux Amériques derrière la Coordination réaffirment leur soutien sans faille au camarade Pascal Tsaty Mabiala.

Ne crains rien Camarade Premier Secrétaire, le peuple congolais est avec toi. Ton engagement est noble et légitime.


Yves MBAMA NGAKOUA