« Le Bureau Exécutif National du RDD renforce ses mesures conservatoires prises précédemment par la suspension pure et simple du RDD de son appartenance à la Majorité Présidentielle ».

Les mots sont forts, la décision saillante : conséquence prévisible de sa voracité, de son manque d'égard et de son ingénierie de la triche, le P.C.T perd l'un de ses alliés. A l'issue d'un Bureau Exécutif très mouvementé, le parti du Président Joachim Yhombi Opangault a dans un communiqué de presse annoncé sa prise de distance avec le parti hégémonique qui ne tolère aucun partege.

Cette réunion capitale présidée par le Secrétaire Général Emile OPANGAULT, a par ailleurs réaffirmé son attachement aux acquis de la Conférence Nationale Souveraine, au pluralisme politique et à l'alternance démocratique pour la sauvegarde de la concorde nationale.

S'agissant du non-débat sur le changement ou non de la Constitution de janvier 2002, le RDD indiquera sa position « le moment venu ».

Ce 4 décembre 2014 est à marquer d'une pierre blanche dans la marche de ce parti.

Equipe de rédaction
Les Palmiers
U.PA.D.S