Au moins trois policiers congolais et quatre Kuluna originaires de la République démocratique du Congo (RDC)  ont été tués lors d'une interpellation qui mal tourné à Owando, à plus de 500 kilomètres au nord de Brazzaville, a-t-on appris de sources policière et militaire. Source :  « Le HUffington post ».
3 policiers du Congo Brazzaville ont été tués samedi 10 mai par des ressortissants du Congo Kinshasa alors qu'ils allaient les interpeller pour des délits. Ce seraient des Ex FAZ Commandos, selon le Huffington post.
« Ce matin (du samedi 10 mai 2014), une interpellation a mal tourné à Owando: deux capitaines et un brigadier-chef de notre police ont été abattus par des hommes originaires de la RDC armés de gourdins, de machettes et de deux fusils automatiques », a indiqué à l'AFP une source à la direction générale de la police sous couvert d'anonymat.
« Les policiers tués étaient partis, à l'aube, interpeller ces RD Congolais qui seraient impliqués dans des actes de violences et de braquage enregistrés ces dernières semaines à Owando », a-t-elle ajouté. L'information a été confirmée par une autre source sur place à la zone militaire de défense d'Owando, soulignant que « la ville d'Owando est en émoi ».
Après leur forfait, « les assaillants ont pris la fuite et, dans leur course, braqué un véhicule appartenant à une compagnie chinoise de travaux publics », selon la police. « Un guet-apens leur a été tendu par la force de l'ordre à Obouya (à 60 kilomètres d'Owando). Une fusillade a éclaté: quatre assaillants ont été abattus; quatre autres ont été arrêtés et huit autres ont pris la fuite dans une zone marécageuse », a affirmé encore la police, faisant état de nombreux blessés.Or, nous apprenons de Kinshasa que le chef de la milice Enyele de RDC, Udjani Mangbama, réfugié au Congo Brazzaville, aurait perdu la vie dans cette fusillade.
Les choses ne sont pas encore bien claires cependant car des rumeurs annoncent que les ex FAZ Commandos encerclent l'une des résidences du Président Denis SASSOU NGUESSO à Oyo. Pourquoi avoir choisi d'encercler cette résidence et pas une autre ? Ces ex FAZ Commandos feraient-ils partie des effectifs non officiels de Tchambitcho ? En tout cas, la situation serait très grave à Oyo depuis le samedi 10 mai 2014 en fin de journée.
Combien d'autres miliciens, rebelles et chefs de guerre de RDC circulent en toute liberté et armés dans le territoire de la République du Congo (Brazzaville) ?